Rilly la Montagne : Le Champagne François Lecompte débute sa vendange

Le 7 septembre 2015,  le Champagne François Lecompte  a commencé sa vendange dans son vignoble de Rilly la Montagne classé Premier CRU.

L’année viticole 2015 en Champagne est marquée par une chaleur et une sécheresse jamais vues qui ont prévalu de fin mai jusqu’à mi-août, ralentissant quelque peu le développement des grappes. Heureusement, quelques pluies providentielles dans la seconde quinzaine d’août ont permis le grossissement des baies et, conjuguées à l’ensoleillement et à la chaleur, ont assuré une maturation rapide dans les meilleures conditions.

L’état sanitaire des grappes est parfait. Le rendement maximum de 10 000 kg/ha, fixé par les vignerons et maisons en juillet dernier (auxquels s’ajouteront 500 kg/ha issus de la réserve), devrait être atteint dans l’ensemble du vignoble.

La vendange est exclusivement manuelle en Champagne et plus de 100 000 saisonniers sont attendus dans le vignoble pour la cueillette, le transport et le pressurage des raisins.

Au Champagne François Lecompte, nous avons notre propre pressoir et pressons à la propriété.

30 vendangeurs venus de tous horizons vont rejoindre pour une dizaine de jours l’équipe du Récoltant-Manipulant François Lecompte :

Cueilleurs, porteurs de paniers, débardeurs de caisses, pressureurs, etc. tous sont à l’œuvre pour faire de chaque vendange un Millésime unique !

Chaque vendange est différente de la précédente, en termes de maturité des raisins, de degré d’acidité et de degré d’alcool. Il est impératif de choisir avec justesse le bon moment pour vendanger.

 

Le rendement de la vendange est réglementé

La règle du rendement

Le principe retenu par l’I.N.A.O. est celui d’un rendement annuel de 10 400 kg/ha. Chaque année, ce rendement de base peut être minoré ou majoré par l’I.N.A.O. en fonction de la qualité et du volume de la récolte. Les quantités classées en appellation ne peuvent toutefois pas excéder le maximum de 15 500 kg/ha.
Ce niveau s’explique tout d’abord par l’importante densité de plantation des vignes en Champagne : 8 000 pieds à l’hectare. Cette densité a un objectif qualitatif. Elle permet de favoriser une meilleure maturité des raisins et donc d’accroître leur qualité.
Par ailleurs, ce rendement à la vendange se complète d’une limitation du rendement au pressurage : 102 litres de jus au maximum pour 160 kilos de fruits. Ce qui amène le rendement final à 66 hectolitres à l’hectare.

La Maison de Champagne François Lecompte à Rilly-la-Montagne, qui bénéficie des trois cépages Chardonnay, Pinot Noir et Pinot Meunier, va cueillir et presser séparément ces 3 cépages, à la propriété.

Une fois livrés au pressoir, les raisins sont pressurés dans les plus brefs délais.

Lors de la bascule de raisins dans le pressoir, ces derniers ne doivent pas chuter de plus de 2 mètres de hauteur pour assurer leur intégrité.

4000 kgs de raisin vont être pressés (le marc) pour obtenir 2.550 litres de jus de raisin.

Le Champagne François Lecompte n’utilise que les 2.000 premiers litres (La Cuvée), le jus le plus pur, pour l’élaboration de ses cuvées.

Ensuite, les moûts (les jus des trois différents cépages) seront « débourbés », c’est-à-dire séparés des matières en suspension dans les jus, appelées « bourbes » (poussières, pépins de raisins…).

Ainsi clarifiés, les moûts seront ensuite vinifiés selon des règles strictes.

Une vendange qui promet d’être exceptionnelle favorise la création de Millésimes exceptionnels : Rendez-vous dans quelques années pour découvrir le Millésime 2015 du Champagne François Lecompte Premier CRU !

Remerciements au CIVC.